Lundi 27 mai 2019

27 mai 2019

L’Hôpital de Cornwall fait face à un manque de médecins au service d’urgence. Un départ à la retraite et un congé imprévu ont mené à cette situation temporaire. Les médecins en poste ont accepté des quarts de travail supplémentaires pour compenser. Notons que deux nouveaux médecins entreront en poste le 1er juillet dans le cadre du programme "parrainez un médecin" de la fondation de l’hôpital.

--

La façon dont s'est conclu l’hiver a grandement nuit à la croissance de la luzerne, utilisée par les agriculteurs dans le foin. La fonte lente causée par le gel et dégel aurait à la fois coupé l’oxygène aux jeunes pousses et la grande quantité d’eau a fait pourrir les racines de celles-ci. Pour compenser, certains devront acheter du foin de l'extérieur à gros prix.

--

L'unité des enquêtes spéciales de l'Ontario souhaite obtenir des éclaircissements concernant la mort d'un homme au début du mois.  L'homme, hospitalisé à Hawkesbury, est décédé le 10 mai dernier après une intervention policière de la PPO. Ce dernier était en détresse au moment de l'intervention où les policiers ont utilisé leur "Taser Gun". L'homme aurait perdu ses signes vitaux sur place avant d'être transporté à l'urgence. L'Unité des enquêtes spéciales demande aux gens ayant des informations de communiquer avec eux. 

--

Détours à prévoir pour les automobilistes de Cornwall. Une section de l'avenue Sydney a été fermé aujourd'hui pour des travaux  de remplacement du système d'aqueduc, des trottoirs et de la chaussé. L'avenue sera fermée pour les prochaines semaines de la 2e jusqu'à la 4e rue. Les travaux sont évalués à un peu moins de deux millions de dollars. 

--

Le canton de Champlain a reçu 87 000 dollars du gouvernement fédéral pour compléter la phase 2 du parc de Sacha. Les fonds serviront à la construction de jeux d'eaux accessibles. Comme à Rockland la semaine dernière, la subvention provient du Fond canadien pour l'accessibilité.

--

L’Ontario se joint à un recours collectif lancé par la Colombie-Britannique contre les entreprises pharmaceutiques qui fabriquent des opioïdes. Le but du recours est de recouvrir une parti des coûts des soins de santé offerts durant la crise des opioïdes. Également, le gouvernement a annoncé la création d'un Centre d'excellence en santé mentale et en lutte contre les dépendances qui fera partie intégrante du Ministère de la Santé.