Mardi 23 avril 2019

23 avril 2019

Inondation printanière : Les municipalités de Prescott-Russell n’aurais toujours pas reçu d’appel à l’aide de résident pour la relocalisation, même si plusieurs résidences sont touchées. Des groupes de bénévoles se sont organisés sur Facebook afin d’aider sur place. Clarence-Rockland entre autres, rappel que des sacs et du sable sont toujours disponible au besoin. Une fois un muret construit, les autorités demande de ne pas prendre de chance et de le laisser en place jusqu’au 15 mai. L’eau continuerait à monter au cours de la semaine pour atteindre un pied de plus lundi prochain, le 29.

Malgré que l’eau ne montera probablement pas autant qu’en 2017, nous sommes en général  mieux préparé et organisé pour y faire face. Pour toutes informations non-urgentes concernant les inondations, référez-vous au 211.

--

Plusieurs routes sont affectées par la crue des eaux. Notons entre autres, parmi les plus achalandés, la 174 de Cameron à Old Montréal dans Cumberland qui se retrouve réduite d’une voie par moment. Dans Orléans, le chemin Trim est fermé à la hauteur de Jeanne d’arc. Pour le reste de l’Est ontarien, peu de changement. Ce sont en général les mêmes routes que la semaine dernière qui sont toujours fermées. Ce secteur est couvert par le site web Municipal511 si vous souhaitez prévoir vos déplacements.

--

Dans SDG, les rivières demeurent hautes et le débit rapide, mais on ne rapporte aucun cas d’inondation pour l’instant. Les autorités demandent aux résidents des secteurs plus à risque de rester alerte car le risque demeure.

--

À Cornwall, la mairesse, Bernadette Clément a été informée qu’elle avait dépassé la limite de dépense personnelle autorisée pour sa campagne. Elle a admis son erreur sur les réseaux sociaux disant qu’elle et son équipe avait pourtant tout révisé, mais que des changements par le Ministère des Affaires Municipales pour la dernière campagne avait été oublié. Elle aurait investi environ 4 000$ de trop. Aucune plainte formelle n’a été déposée.

--

Au provincial, le partage de livre entre bibliothèques à l’échelle de la province prend fin cette semaine. Les coupes du gouvernement Ford en seraient la cause. On estime encore à plusieurs milliers de personnes le nombre d’utilisateurs. Certains s’inquiète de l’accès à du contenu en français dans de petites communautés éloigné.