Mardi 29 octobre 2019


29 octobre 2019

Le conseil des Comtés unis de Prescott-Russell a présenté une version préliminaire du budget 2020. Celle-ci proposait une augmentation de 3,3% des taxes pour couvrir les frais d’exploitation, de projets d’immobilisation et des augmentations salariales des employés au sein des CUPR. Pour les citoyens de la région possédant une propriété évaluée à environ 267 000$, cette augmentation leur coûterait 36$ de plus en impôt foncier. Plusieurs maires de Prescott-Russell ont demandé au département des Finances de réduire le taux d’imposition suggéré à 3%. En ce qui concerne les taxes foncières, le conseil a demandé de réduire le taux d’imposition des logements multiples à 1,9% et d’éliminer les escomptes sur les logements inoccupés. Le plan budgétaire 2020 révisé sera présenté le 13 novembre.    

--

Le Centre de Compassion Cornwall souhaite établir une maison de maternité qui servirait Cornwall, SDG et Akwesasne. Selon l’organisme à but non-lucratif, entre 40 et 60 mères auraient besoin de ce service chaque année. Le bâtiment pourrait accueillir 18 mères à la fois. Le but du service est d'offrir de l’aide, de la formation et du support aux nouvelles mères dans le besoin, de la grossesse jusqu’à ce que l’enfant ait 9 mois. Selon l'organisme, ce service permet d’éviter à des enfants de terminer sous la protection de l’Aide à l’enfance. Le centre a reçu un accueil favorable du conseil municipal qui appuiera ses démarches de demandes de subvention auprès du gouvernement. 

--

Le Conseil de Stormont Sud encourage les résidents à la facturation électronique en ce qui concerne les factures d’eau et d’égout. Actuellement, la municipalité peut payer jusqu’à 16 000$ par année pour la facturation papier. Afin d’éliminer cette méthode coûteuse, Stormont Sud annoncera un concours sur les médias sociaux à tous ceux et celles qui s’inscrivent à la facturation électronique. Les dates et les prix seront dévoilés au cours des prochaines semaines. Un montant d’environ 250$ sera payé par la municipalité pour les prix du concours.

--

Le Centre d’innovation de Cornwall a une nouvelle identité. Ce centre est maintenant appelé Cornwall and Region Entrepreneurs and Technologists Exchange de son acronyme CREATE. Le centre d’innovation emménagera dans un nouvel espace comprenant une douzaine de bureaux et plus de 30 bureaux à aire ouverte. CREATE espère offrir aux entrepreneurs et aux entreprises des espaces de travail collaboratif, un espace de création axé sur la technologie et un lieu d’événement. L’espace de travail n’ouvrira pas avant l’année 2020. 

--

Rentrée parlementaire hier à Queen’s Park, la députée de Glengarry-Prescott-Russell, Amanda Simard, a demandé au gouvernement quand il rétablira l’indépendance du Commissaire aux services en français. En réponse, la ministre des Affaires francophones, Caroline Mulroney, accuse l’opposition d’inquiéter inutilement les Francos-Ontariens en disant que leurs préoccupations ne seront pas entendues par l’ombudsman. De son côté, madame Simard se demande quelles économies ont été réalisés à la suite de la fusion du Commissariat au sein du Bureau de l’ombudsman. 

--

Le conseiller municipal de Cornwall, Justin Towndale a demandé au conseil d’abolir la réglementation visant à interdire les arcades dans la ville. Selon Towndale, cette réglementation est désuète. Rappelons que celle-ci avait été adoptée au début des années 1990 pour réduire la consommation et la vente de drogues près des lieux. Si la proposition du conseiller est approuvée, les arcades pourraient être installées immédiatement à Cornwall.