Vendredi 20 décembre 2019


20 décembre 2019

La police provinciale de l'Ontario a arrêté un homme dans la nuit de lundi à Stormont Sud avec une cargaison de présumés Cocktails Molotov. Le suspect a été arrêté vers 2h30 sur Headline Road après que la police ait reçu une plainte concernant un individu suspect. La PPO affirme que l’homme a divers engins explosifs improvisés dans sa voiture. L’homme a été arrêté. Il n’y a eu aucun blessés.
--
La ville de Cornwall est une des trois communautés désignées en Ontario pour tester un projet pilote ou les immigrants peuvent venir s’installer dans de plus petites communautés pour travailler. Le but du projet est d’attirer des gens pour combler la pénurie de main d’œuvre dans la région. Entre autres, les industries manufacturières et logistiques de Cornwall on tellement de difficulté en fait de main d’œuvre qu’elles vont chercher des Québécois en autobus à tous les jours pour combler les postes vacants. 
--
Du nouveau dans le dossier de la nouvelle cimenterie à l’Orignal. Après presque un an d’interruption, la commission des affaires municipales de l’Ontario veux entendre les deux côtés de la médaille; l’interjection de Colacem suite au refus de changer le règlement de zonage du canton de Champlain et le groupe Action Champlain qui refuse les mêmes modifications de zonage que les comtés unis de Prescott-Russell ont accepté. Cette rencontre va avoir lieue le mardi 18 février prochain dans la salle du conseil des Comtés unis de Prescott-Russell. 
--
L’homme accusé de création de faux document a Glengarry Sud plus tôt cette année fait maintenant face à des accusations de menaces et de non-respect des condition judiciaires antérieures. Ryan Flaro, 42 ans fait présentement face à 5 différents chefs d’accusations dont entreposage imprudent d’une arme à feu, fabrication de faux documents et entrave à la justice. La police a déclaré qu’il y a une victime à Glengarry sud qui a été menacée au début du mois. Les enquêteurs n’ont pas révélé l'âge, le sexe et la relation de la victime avec l’accusé.
--
En 2019, on rapporte que plus de 28 millions de Canadiens ont été touché par des brèches de données informatiques. On parle ici de Desjardins, Capital One et LifeLabs. Depuis le premier novembre 2018, les entreprises se doivent de déclarer toutes brèches de renseignements personnels au gouvernement. Présentement en 2019, près de 700 cas ont été déclaré au Commissariat à la protection de la vie privée du Canada. Un expert en cybersécurité affirme qu'il y a de plus en plus de pirate qui s’adonne à aller exploiter les vulnérabilités des systèmes.