Vendredi 29 novembre 2019


29 novembre 2019

Des employés de soutiens de certaines écoles francophones de l’Ontario seront en grève mercredi prochain. Ceux-ci font parties du même syndicat que les enseignants anglophones qui eux aussi seront en grève. Un moyen de pression qui ne durera qu’une journée seulement. Le ministre de l’Éducation se dit pour sa part déçu que la situation s’intensifie malgré de récente concession de son gouvernement.

--

Le nouveau bâtiment du Mouvement d’implication francophone d’Orléans coûtera plus cher que prévu. Selon l’organisme, le nouveau centre coûtera 24,7 millions de dollars plutôt que les 14 millions qu’ils avaient annoncés en 2018. L’augmentation des coûts est motivée, entre autres, par l’intention d’inclure un gymnase double. Le MIFO a donc lancé une campagne de financement auprès du public afin de financer le projet de construction. Leur objectif est d’atteindre 2,5 millions de dollars. La première pelletée de terre est prévue au cours de l’été 2021 et l’ouverture est souhaitée en automne 2023. 

--

Après discussions, le salaire de la mairesse de Cornwall ne changera pas. L'administration de la ville avait proposé deux options pour contrer les effets d'une exemption de taxes en moins sur le salaire net de la mairesse. Entre autres, une augmentation ponctuelle. Mme. Bernadette Clément a dit, avant de laisser le conseil en discuter, qu'elle n'en avait pas besoin.

--

L'entreprise Cuirs Bentley, bien connue pour ses boutiques de sac à main, sac à dos et valises, est maintenant sous protection de ses créanciers par la loi sur la faillite. L'avenir de l'entrepôt d'Hawkesbury est inconnu. Une restructuration est en cours.

--

Le gouvernement ontarien ne confirme pas s’il investira davantage dans la prévention des crues printanières. Un rapport a pourtant été transmis à l’Ontario mentionnant qu’une situation semblable risque fort probablement de se reproduire. Des changements devraient donc être apportés pour en améliorer la gestion. Le gouvernement rappelle avoir des défis financiers. En revanche, la province à affirmer qu’elle révisera les 66 recommandations émises dans ce rapport et en implantera quelques-unes.